À lire ou à relire Notre bibliothèque

Comment l’arnaque des « générations » consume la jeunesse ? Millennial Burn-Out

Dans son essai, Vincent Cocquebert a décidé de « s’intéresser au concept de génération. Pourquoi est-il devenu à ce point une grille de lecture ? Pourquoi le management et le marketing sont-ils à ce point obsédés par les prismes générationnels ? Il essaye de détricoter tout cela en tentant de déterminer à quel moment, dans l’histoire, on a commencé à penser en termes de générations. En particulier en explorant la jeunesse, scrutée de manière obsessionnelle. [...] grâce au label générationnel, on peut se permettre de proférer les pires horreurs sur les groupes d’individus. Le baby-boomer, c’est un vieux jouisseur libertaire qui n’a jamais assumé ses responsabilités et ne pense qu’à fumer des joints, les millennials ou les Z, ils mordent la main qui les nourrit… Si l’on disait cela de n’importe quel groupe social, on trouverait ça parfaitement scandaleux et on aurait bien conscience que l’on tient un discours essentialisant et très « border »…»

Sa conclusion est sans appel : « Comme on tend de plus en plus vers une société de fin des âges, la segmentation comme on la pratiquait fonctionne de moins en moins. Nous sommes un peu tous des millennials. On peut avoir 60 ans et manger du quinoa, rouler en trottinette, passer son temps en voyage dans des Airbnb. Le marketing se fourvoie en explorant le prisme unique du jeunisme. Aujourd’hui, on devrait plutôt concevoir le marketing à travers les communautés émotionnelles, par-delà les classes économiques. Il serait plus intéressant de penser un marketing post-générationnel qui s’adresserait à toutes les classes d’âge en fonction de ce qui les relie, des usages, des valeurs, des produits culturels, des thématiques sociétales, etc. »

En clair, Vincent Cocquebert nous pousse à penser complexe, et ce n’est jamais une mauvaise idée !

Mark Manson L’art subtil de s’en foutre

Si vous n'en pouvez plus lire des livres sur le développement personnel, si vous faites partie de ceux que la mode de la pensée positive agace, si vous en avez assez de tous ces manuels qui vous expliquent depuis des lustres que la clé d'une vie heureuse et riche consiste à voir le monde avec des lunettes roses, alors ce livre est fait pour vous. Dans un style... comment dire... imagé, Mark Manson, blogueur star aux USA nous affirme qu'il faut ®F**k¯ la positivité. C'est un style direct, OK, mais avouez qu'on ne peut pas être surpris :  le titre annonçait la couleur !

« Soyons honnêtes, parfois tout va de travers et il faut faire avec ».

« Tout le monde ne peut pas être extraordinaire, il y a des gagnants et des perdants dans la société, ce n'est ni juste ni de votre faute ». Manson nous conseille de connaître nos limites et de les accepter, de regarder en face nos peurs et nos failles plutôt que de les fuir, ou d'essayer de les rafistoler.

C'est un peu potache, souvent brut de décoffrage mais il est finalement assez rafraîchissant de parcourir ces pages, car on y découvre un point de vue à contre-courant qui fait cruellement défaut aujourd'hui.

finance, voyages, immobilier et vente au détail Les meilleures pratiques UX

Une fois n’est pas coutune, c’est un livre blanc (plusieurs livres blancs pour être précis) que nous vous conseillons aujourd’hui : les suggestions et meilleures pratiques de la finance, des voyages, de l'immobilier et de la vente au détail, le tout par... Google !

 

La création d'une expérience utilisateur (UX) forte est essentielle pour tout site Web. Que vous travailliez dans le commerce de détail, la finance, les voyages ou l'immobilier, l’UX est importante pour répondre aux besoins de l'utilisateur et fournir une expérience positive qui rendent les gens accros à votre marque.

 

La nature de plus en plus mobile du Web fait qu’aujourd'hui que l'UX est devenue plus importante que jamais. Après avoir consulté plusieurs centaines de sites, Google a développé une série de manuels UX pratiques adaptés à différents secteurs. Google s'est rendu compte qu'il y avait certains éléments universels UX qui ont aidé à créer une expérience d'achat fluide pour les utilisateurs et ont identifié les meilleures pratiques et principes clés.

 

Ils nous les livrent et c’est une mine d’information !

« La parole est un sport de combat » de Bertrand Périer

Éloquence, verve, réthorique… Le sujet est dans l’air du temps. Il semble que le succès des films Le Brio et À voix haute ait définitivement repositionné ce sujet vieux comme le monde sur le devant de la scène (ou du pupitre).

Que vous soyez un habitué des joutes verbales ou un novice dans la prise de parole en public, ce livre vous sera d’une grande aide. Tout au long du livre, l’auteur distille des conseils pour vous aider à préparer, structurer et réussir vos prises de paroles. Vous retrouverez notamment des conseils pour échauffer et développer une voix qui porte. À cette occasion, notre équipe a découvert la technique du périph. Elle nous a laissé perplexe, mais peut-être aura t’elle plus de prise sur vous ?

L'auteur de ce livre, Bertrand Périer, est aujourd’hui avocat au conseil d’Etat. Il enseigne l’art oratoire à HEC et science Po et contribue à la formation des participants au programme Eloquentia, qui désigne chaque année le meilleur orateur de la Seine Saint-Denis. On pourrait se dire qu’il a toujours été à l’aise avec les mots et que, pour lui, s’exprimer devant une assemblée est inné. Détrompez-vous ! C'était un grand timide qui a su, année après année, apprivoiser sa peur. C’est certainement pour cela que son livre est empreint d’énormément de bienveillance. Par son récit plein d’auto-dérision, il aide le lecteur à désacraliser l’exercice. Nul doute qu'il vous donnera l’envie de découvrir ou re-découvrir le plaisir d’être orateur.

« Bullshit jobs » de David Graeber

Avez-vous un job à la con ?
C'est la question que vous pourrez vous poser à la lecture de ce livre. David Graeber, intellectuel anglais en vue en ce moment, a mené cinq ans d'enquête au cœur des métiers inutiles avec des salariés aliénés par des tâches dénuées de sens et sans réel intérêt.

Pour Graeber, une société qui sous-paie ses agriculteurs, instituteurs, jardiniers ou musiciens ‒ qui sont pourtant des métiers qui créent de la valeur — alors qu'elle surpaye des métiers dénués de sens, voire inutiles, qu'avocats d’affaires, actuaires, bureaucrates et autres ronds-de-cuir, c'est le signe d'un profond problème.

C'est écrit avec talent et humour, on ne peut donc que vous encourager à le lire mais, attention, on vous aura prévenu : en refermant le bouquin, vous risquez certes de regarder la société qui vous entoure d'un autre œil, mais, plus grave à titre personnel, de tout envoyer balader et d'être condamné à trouver un nouveau métier !

« The Thank You Economy » de Gary Vaynerchuk

Connaissez-vous Gary Vaynerchuk ? C'est l'expert en vin le plus influent derrière Robert Parker, rien que ça. Il a fait fortune en prouvant qu'il était possible de vendre des bouteilles sur Internet. Mais c'est aussi l'auteur d'un best seller, Crush It, faisant le lien entre la poursuite de sa passion et sa conversion en commerce.

Avec The Thank You Economy, Vaynerchuk exhorte les entreprises et les marques à se plonger à fond et avec cœur dans les médias sociaux, ou à mourir. Sa thèse est que nous sommes entrés dans une nouvelle ère où la puissance des médias sociaux permet un niveau sans précédent d'interaction avec les clients, de service et, finalement, d'avantage concurrentiel.

Mais comment trouver la meilleure façon de faire ? The Thank You Economy nous l'explique. Et comme c'est écrit par un quelqu'un qui a assidûment pratiqué ce qu'il prêche pour créer un véritable dialogue avec ses clients, on a envie d'écouter ses conseils et de lui dire « Thank you Gary » !

Contactez-nous !
Portrait Thibaut Peysson
Thibaut
Directeur Commercial
au 04 27 46 20 00
55 avenue Galline
69100 Villeurbanne
Portrait Antoine Hébert
Antoine
Directeur stratégie et innovation
au 04 27 46 20 00
55 avenue Galline
69100 Villeurbanne
Portrait antonin
Antonin
Directeur Novius Paris
au 01 77 45 49 00
16 rue Saint Nicolas
75012 Paris
Portrait Annabelle
Annabelle
Directrice de Production
au 04 27 46 20 00
55 avenue Galline
69100 Villeurbanne
Parcourir
* ces champs sont obligatoires.